Hard Corner le film

hard-corner-film

Oyez oyez braves gens !
Ce soir un ange est descendu du ciel pour nous rendre visite
Il a sorti sa wiimote, et Benzaie l’a fini avec une planche cloutée.
Réjouissons nous, car ce mardi premier avril
c’est la sortie officielle de:

Hard Corner le Film

Ouais les aminches, ça sonne un peu comme un poisson d’avril. Mais rien que pour retrouver le personnage du Hard Corner, craspec et des plus antipathique avec ses clients, dans un métrage plus long, l’attente se traduit par une certaine impatience que j’ai du mal à contenir entre ces frêles caractères virtuels.

Alors en espérant que les gags volent toujours au ras des bidets, l’humour reste crade, et les répliques tapent dans les noix. On espère bien sûr, que l’affaire va avoir du succès car c’est tout de même bien que des personnes qui bossent depuis des années, finissent par avoir une reconnaissance plus large, non pas que Benjamin Daniel ne manque de réussite, mais je pense qu’il mérite plus, c’est tout.
Si vous ne savez pas qui est Benzaie, j’en ai fait une petite présentation ici:
http://www.kapusslechat.fr/hard-corner-heavy-gamer/

Ben sinon, Hard Corner c’est aussi une chronique régulière à ne pas louper si vous êtes amateur de collectors et de bon goût, un rendez vous que les connoisseurs ne sauraient manquer.

le film

édit post visionnage 05 avril 2014

Le film hard corner est donné en pâture à la vindicte populaire et le résultat ne se fait pas attendre:
C’est une grosse déception.
L’intro animée de chouette facture donne aux film une envolée palpitante, on est conquis dès les premières secondes.
Mais le film ne manque pas de se gameler grassement quelque minutes plus tard, la faute… à pas mal de choses en fait.
Premièrement, les comédiens qui, en dehors de Benzaie lui même, ne sont tout simplement pas à la hauteur, les répliques sonnent faux, les rôles ne sont pas crédibles, il suffit de subir les premiers échanges entre les protagonistes pour ressentir ce qui va peser sur le reste du film.
Le métrage, malgré une facture honnête, hormis le son et le montage, ne survit pas aux autres défauts qui le parsèment:
Le KO quasi total des gags lancés, presque aucun ne fonctionne.
La gratuité absolue des scènes vomis/crottes de nez: même constat, écœurement en plus et surtout le plus grave selon moi.

SPOILER ALERT !

La passion ! Oui, la passion qui manque au personnage de Benzaie, il passe le film à subir les événements, on pourrait souhaiter une montée en puissance et un retournement héroïque. Mais l’action est extrêmement molle, la vengeance finale n’a lieu que d’une manière très détournée. Bref on aurai aimé un petit pétage de plomb mais rien n’arrive.
Le film évite aussi de montrer le moment qui aurai pu être intéressant: la création du hard corner.

SPOILER ENDING

Pour le spectateur, c’est surtout la frustration qui prévaudra alors que nul doute, en voyant le film, que le travail à été colossal.
C’est pour cela que ce résultat, si discutable soit il, ne doit pas décourager les créateurs
mais faire espérer une autre occasion de métrage plus maîtrisé.

Kapuss.

Google+ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge